Forum GéoCommuns

Continuité géomatique - architecture - réseaux souterrains. On en parle?

Bonjour,
Au delà du modèle standard décrivant les divergences fondamentales entre toutes les institution ayant à représenter les espaces dans lequel nous vivons:

-les Pompiers seraient-il intéressés de pouvoir “entrer” dans les bâtiments depuis la vue immersive de la rue et depuis n’importe quel ouverture?

-Le commun des mortel à pouvoir se repérer depuis le moment ou il sort de chez lui jusque dans le labyrinthe hospitalier pour retrouver la maternité?

-L’égoutier à savoir où il entre et sort de la rue?

-L’agent immobilier à pouvoir faire des visites virtuelles avec le contexte extérieur

La récupération et parfois la vectorisation et le géoréférencement des plans d’architectes fournis aux notaires ou sur les diagnostiques obligatoires lors de la vente d’un bien immobilier et enfin les plans d’évacuations obligatoires dans les bâtiments accueillant du public, semblent êtres des pistes intéressante si on veut aller au delà des images de rue et intégrer de la donnée architecturale à une base de vue immersive. De même pour les réseaux, de la donnée existe. D’un autre côté, pour de vieux immeubles ou de vieux bâtiments ces plans n’existent sans-doute que dans des archives non public, ou pas du tout. Pour les réseaux, le PCRS tend à les cartographier tous mais en 2d… dommage. Le BRGM doit avoir des plans de mines et autres éléments souterrains…

L’immersif me semble être la clé vers un modèle plus générale de la géomatique: comment pourrait-on estomper les frontières entre géomatique, architecture , aménagement des sous-sols …?

1 Like

Quand ma copine envisageait d’acheter un appartement sur plan, j’ai pris les plans et je les ai mappés dans une appli qui permet de rentrer dans l’appartement en 3D : j’ai utilisé Planner5D car ils ont une webapp (pour mon PC) et une appli smartphone qui permet de naviguer dans l’appartement en mode FPS comme dans Call of Duty. Ils avaient même le module compatible avec les espèces de lunette cardboard dans laquelle on glisse le smartphone. C’était pas top, car j’utilisais la version gratuite, mais je pense qu’il y a du potentiel.

Plus tard, pour faire la cuisiniste, Mobalpa, après avoir fait le choix des modules, a présenté une vue 3D isométrique du rendu final (avec les spots de lumière et tout). C’était vraiment bien, mais leur logiciel permettait seulement de se placer à un endroit et choisir un angle, et imprimer la photo (en PDF).

Donc pour l’intérieur, oui clairement oui, il y a un besoin. Surtout avec tout le buzz du metaverse, les choses à distance, il y a un besoin de représenter en numérique des intérieurs (je peux aussi parler de la cathédrale Notre-Dame de Paris dans Assassin’s Creed 4).


Pour l’intérieur de stations de métro / de gares, je suis tombé récemment sur ce site (attention il fonctionne uniquement en http non sécurisé) :
http://estacions.albertguillaumes.cat/

On s’aperçoit effectivement que la station “Nation” à Paris est plus complexe que la Gare du Nord à Paris.

concernant la capacité à faire un trajet en intérieur, ou bien un trajet de l’intérieur vers l’extérieur, ou l’inverse : j’ai en tête l’exemple réussi de citymapper qui se base principalement sur de l’open-data à gogo. En gros c’est un outil d’itinéraire entre deux points, en multi-modal. L’utilisateur est guidé :

  1. à pied dans la rue (données Google Maps) jusqu’à tel escalier qui permet de rentrer dans la station

  2. ensuite il est guidé jusqu’au quai

  3. un conseil lui est donné sur quelle position sur le quai est optimisé pour la sortie du quai sur ce bout de trajet

  4. on lui indique le numéro de la sortie à emprunter (il suffit de lire les panneaux)

  5. une fois sorti, rebelotte le trajet piéton est indiqué

J’ai déjà expérimenté des trajets piéton + bus + métro + piéton + bus + piéton.

Donc oui, le cas d’usage attend des solutions techniques. Avec de l’open data c’est bien, mais dans l’exemple de l’hôpital ou de la clinique, il n’y a pas grand chose et par exemple le CHU Henri Mondor à Créteil (94) répond au besoin par des gilets bleus ( = des experts qui peuvent guider les gens entre leur entrée dans l’hopital et leur lieu de rendez-vous)… sauf que pour ceux qui viennent en voiture le guidage à l’arrivée reste super complexe.

quand je réfléchis aux modèles informatiques qui ont des modèles de lieux en 3D et qui peuvent être parrcourus, je pense immédiatement au Unreal Engine utilisé pour plein de gens ajd (de Unreal évidemment à Splinter Cell). Alors oui, c’est du super closed, mais ça peut donner de l’inspiration.

Voir si les catacombes de Paris, s’ils prévoient qqch ?