Ecarts entre les coordonnées dans les rapports IGN et les coordonnées dans le flux RTCM

Bonjour à la communauté,

J’ai démarré en septembre une étude sur les coordonnées du réseau Centipède. Dans ce premier temps, je me suis focalisé sur la cohérence entre les coordonnées des bases obtenues après post-traitement par l’IGN (celles qui sont dans les rapports de calcul publiées sur le site de Centipede), et les coordonnées présentes dans le flux RTCM.

L’idée est de vérifier s’il peut y avoir des erreurs entre le moment où un opérateur obtient les coordonnés de la base par l’IGN, et le moment où elles sont rentrées dans le NTRIP Server qui remonte les corrections sur le caster.

Avoir des coordonnées fausses dans le flux RTCM est un risque car toute erreur sur ces valeurs entraîne une erreur égale en absolu sur la position du rover.

Il y a une trentaine de stations qui ont des écarts supérieurs au centimètre, dont certaines qui présentent un écart franchement significatif (plusieurs mètres à plusieurs dizaines de mètres).

Je vous mets le tableau d’analyse FBGEOMATICS_ANALYSE_COORDONNEES_CENTIPEDE_2023 - Google Sheets

J’identifie trois sources d’erreurs :

  • Les recopies “à la main” dans le NTRIP Server, risque de faute de frappe
  • Le troncage des coordonnées géographiques → peut faire de gros écarts rapidement
  • La copie de coordonnées ITRF2014 époque courante au lieu de coordonnées RGF93 (exemple de PYLA)

Je n’ai pas mis les stations avec des écarts millimétriques pour ne pas charger la lecture (il y en a une quarantaine en plus).

J’invite donc la communauté

  • A contrôler mon travail déjà :slight_smile: même en revérifiant 3 fois j’ai pu rater quelque chose
  • A se mettre en contact avec les propriétaires des bases pour corriger les coordonnées transmises dans le flux RTCM (messages 1005 et 1006).

La prochaine étape que je souhaite réaliser est de refaire un calcul en post-traitement de toutes les stations pour contrôler les rapports de l’IGN. Ca peut être utile maintenant qu’un certain nombre de bases ont “du vécu” et ont pu se déplacer un peu. A-t-on accès aux RINEX ?

Mince !

Je dis mince parce que le travail de comparaison des coordonnées des bases entre le rapport et le flux Rtcm, on l’a fait cet été. Tu as du y passer du temps.
Bon, ça fait une occasion de comparer nos résultats.

L’idée de ce travail, c’est aussi de pouvoir créer un robot qui ira régulièrement faire cette comparaison et alerter en cas de problème.

Oui, merci au Renag qui s’occupe d’archiver ces données :
https://renag.resif.fr/pub/centipede_30s/
https://renag.resif.fr/pub/centipede_1s/

1 Like

Un peu de temps en effet :sweat_smile:
Mais j’ai automatisé une grosse partie.

Absolument, je serais ravi de voir cela.

Excellent merci !

Tu peux ajouter une colonne qui donne la distance entre les deux coordonnées ?
Racine(dX (cm)^2 + dY (cm)^2 + dZ (cm)^2)

C’est maintenant fait.

1 Like

Vite fait, bien fait.
Va falloir automatiser ça, avec des alertes quand la base bouge,

Je cherche à tester la qualité d’une base de référence .

Position de l’antenne

Dans les fichiers rinex , je ne vois pas la position de l’antenne .

Pouvez-vous m’indiquer la méthode pour déterminer cette écart sur la position de l’antenne .

Qualité du Flux des trames RTCM d’une base de référence vu d’un PC branché sur une Box .

Je crois que les trames RTCM sont transmises toute les secondes au Rover .

Un ensemble de messages de correction intègres et complets soient reçus sans délai.

Est t il possible de déterminer la qualité des trames RTCM de la base de référence .

Ceci permet de déterminer si il y a un problème réseau FO , ADSL ou hub de la base.

Il est important de vérifier la qualité des communications et l’âge des corrections .

Avez vous une idée de la réalisation d’un telle test .

Depuis quelques semaines, il y a une carte qui permet de visualiser l’écart entre les coordonnées transmises et celles du dernier rapport:
https://centipede.fr/index.php/view/map/?repository=cent&project=centipede_control

Les pertes de connexion, elles, sont visibles sur le monitoring de chaque base. Par exemple, j’ai eu des soucis de connexion internet ces derniers jours, et c’est visible ici:
https://logs.centipede.fr/d/Nfy_d4G7z/centipede_log_base?orgId=1&var-mount_name=EMONIE&kiosk

Le Renag a commencé à faire des analyses des bases, mais toutes ne sont pas prises en compte. On y trouve les multitrajets, le rapport signal sur bruit, des skyplots, etc…:
http://gnssfr.unice.fr/quality-check/dashboards

Ce qui manque pour le moment, c’est un recalcul périodique de la positio des bases pour détecter celles qui ont bougé sans remise à jour des coordonnées.