Panoramax Méthodes d'acquisition

Je reprends après une petite pause.

Donc, la première étape est de faire l’acquisition avec le maximum d’informations. Par exemple, chez u-blox, on voit dans le message NAV-POSLLH qu’on a non seulement les coordonnées mais aussi l’estimation de la précision:

Si on a des informations sur l’orientation, il faut aussi enregistrer. Message NAV-ATT avec le F9R :

image

On note d’ailleurs qu’il y a aussi une estimation de la précision de l’orientation.

À priori, on peut mettre presque tout ça dans les données exifs (discussion sur la précision) à part la précision sur l’orientation.

Néanmoins, il faut réussir à transférer tout ça aux photos avec la bonne synchro.

Si on n’a pas l’information sur l’orientation, il faut essayer de la reconstituer en supposant que c’est dans l’axe de progression (ou un angle défini par l’utilisateur). On peut essayer d’exploiter des informations sur la vitesse/direction de progression si elles sont fournies. Je pense aussi qu’il faut essayer de tirer parti de la nature du véhicule qui supporte la caméra. On peut au moins distinguer les 4 roues (qui tournent à plat), les 2 roues qui se penchent pour tourner et les mesures à main levée où on ne peut pas dire grand chose :rofl:.

Au niveau de panoramax, je pense qu’il serait bien de pouvoir stocker non seulement ce genre d’informations mais aussi la trace GNSS voir les données brutes RINEX, UBX… Ça pourrait permettre à d’autres d’affiner les calculs de positions et orientations, éventuellement en conjonction avec d’autres outils comme la reconnaissance de points communs entre photos voisines, façon OpenSFM de Mapillary (mais en moins foireux).