RDV le 27/11 à 14h30 pour participer aux travaux de réflexion sur l'une des top priorités de Panoramax

42% des votants ont choisi ‘Caractériser le niveau de qualité des photos’ comme priorité pour Panoramax cette année.

Venez participer à cette réflexion lors du prochain GT CNIG lundi 27 novembre entre 14h30 et 16h sur Jitsi Meet.

A lundi !

1 Like

Voici le replay du GT CNIG du 27 novembre 2023

2 Likes

Petit retour sur la visualisation de la visio.

Pour les conditions météo, on pourrait prévoir des mots-clés: nuit, brouillard, pluie. aube/crépuscule, neige.
Effectivement, on pourrait utiliser les modèles de Météo France, mais est-ce nécessaire d’être aussi précis dès le départ ? J’ai peur que ca demande beaucoup de ressources pour le développer. A développer hors projet Panoramax.

Concernant l’intérêt de la prise de vue dégradée, ca peut servir à entraîner des modèles de détection dans des conditions dégradées. Je pense que c’est le principal intérêt.

Pour les conditions de luminosité minimale, il y a le critère du lux qui permet de savoir si y assez de lumière et qui se mesure avec un luxmètre (https://www.led-flexible.com/blog/les-unites-de-mesure-de-la-lumiere-n83). Qu’en pensez-vous ?

Pour la résolution du profil de base, on peut effectivement ne pas mettre de minimum, mais avoir un système de filtrage d’affichage sur la résolution.

Pour les angles du soleil, vous êtes à 2 doigts de nous créer un almanach du lever et coucher de soleil. :rofl: Après est-ce que le critère de l’horaire ne risque pas d’être trop contraignant ? Peut-être qu’une collectivité voudra des images collectées en hiver pour des usages spécifiques. Je pense notamment à des vues été/hiver dans des communes de montage.

Le reste, un peu plus tard.

1 Like

Et pour le CR, c’est ici : CryptPad

1 Like

L’idée pour le CNIG est surtout de définir les conditions minimales de prise de vue pour chaque profil afin de les intégrer dans des cahiers des charges.

Pour les photos déjà prises, on peut évaluer ça plus où moins automatiquement, mais c’était pas trop l’objectif du GT CNIG.

La qualité finale de lumière sur la photo va dépendre bien sûr de la luminosité ambiante, mais aussi de la sensibilité du capteur et du temps de pose (avec un maxi en fonction de la vitesse de déplacement pour ne pas de flou).

Bien entendu mais c’est un choix qui n’est pas celui “par défaut”.

On a aussi discuté de pouvoir définir une presta hybride où l’on indiquerait un profil général, mais pas sur tel ou tel critère qu’on pourrait indiquer comme devant correspondre à un autre profil.

J’ai continué à revisionner la visio.

Oui je parlais juste des métadonnées des séquences qu’on ajouterait après pour donner du contexte et filtrer ce qui nous intéresse ou pas.

Pour l’octa, ca a l’air d’être une unité de mesure assez simple et pas mal du tout. En revanche, je ne sais pas comment ca se mesure ou plutôt je n’ai pas compris comment faire pour déterminer les niveaux.Après comme pour les autres critères météo, à voir ce qui possible/souhaitable/réalisable, y compris et surtout avec anticipation (quelques jours avant pour prévoir les prises de vue).

Pour le reste, je n’ai rien à dire, vous avez bien bossé. C’est toujours bizarre de regarder une visio de travail quand on veut intervenir et que qqn propose l’idée qu’on avait eu tout seul devant son écran.